Voilà, l'escapade aveyronnaise est terminée, et oui j'ai vu une étoile filante ! Une seule, mais ça me suffit.

Pour vous aujourd'hui un joli conte reçu par mail, le Conte du Pot félé

Une vieille dame chinoise possédait deux grands pots avec lesquels elle allait chaque jour chercher de l'eau, en les suspendant de chaque côté d'une longue barre de bois posée sur ses épaules. L'un des deux pots en parfait état, rapportait chaque jour sa pleine ration d'eau. Mais l'autre était félé. A la fin de la longue marche de retour du ruisseau, il n'était plus qu'à moitié plein. Pendant deux années complètes, la vieille femme ne rapporta donc qu'un pot et demi d'eau à la maison.

Bien sûr, le pot en parfait état était extrêmement fier du travail impeccable qu'il accomplissait. Mais le pot félé était désolé de son imperfection qui l'empêchait de faire ce pourquoi il avait été prévu. Après deux ans de ce qu'il considérait comme un échec, il s'adressa à la vieille femme alors qu'ils étaient arrivés près du ruisseau.

"J'ai tellement honte de laisser échapper toute cette eau ! Vraiment tu devrais me laisser là et te procurer un autre pot aussi parfait que l'autre"

Tout en reprenant le chemin de sa maison la vieille dame sourit et dit :

- As-tu remarqué combien il pousse de jolies fleurs de ton côté de la route, alors que de l'autre il n'y a que de l'herbe ? J'ai toujours su à propos de ta fêlure. Alors j'ai acheté des graines et je les ai semées le long du trajet. Ainsi, tous les soirs tu les arrosais avec l'eau que tu déversais. Et grâce à toi, depuis deux ans j'ai de superbes fleurs pour décorer ma table. Sans toi, simplement tel que tu étais, jamais je n'aurais pu orner ainsi mon intérieur et jouir de cette beauté"

CIMG2381

S'il doit y avoir une morale à cette histoire, c'est que chacun de nous a ses propres félures et imperfections. Mais c'est ce qui rend la vie ensemble si intéressante : chaque félure peut rendre nos vies enrichissantes si on choisit de trouver ce qu'elle a de bon en elle, et d'en tirer parti !

CIMG2382