12 mars 2010

de confusion on ne meurt pas, même lentement

Je le referai plus, promis ! Avant de revenir plus tard pour le billet que je vous destinais, je m’empresse de faire amende honorable pour celui d’hier. C’est en toute bonne foi que j’avais attribué  le poème « Il meurt lentement » à Pablo Neruda, l’ayant reçu comme tel il y a quelques années dans le cadre d’une newsletter poétique. Je l’aimais bien, alors je l’ai posté. Malheureusement il n’est PAS de Neruda, comme me le signale ce matin Araucaria, que j’en remercie et à qui j’emprunte les informations qui suivent. Cette... [Lire la suite]
Posté par helaine à 11:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mars 2010

Soyons vivants !

Il meurt lentementcelui qui devient esclave de l'habituderefaisant tous les jours les mêmes chemins,celui qui ne change jamais de repère,Ne se risque jamais à porter une nouvelle couleurOu qui ne parle jamais à un inconnu Il meurt lentement celui qui fait de la télévision son guide Il meurt lentementcelui qui évite la passion celui qui préfère le noir au blanc, les points sur les "i" à un tourbillon d'émotionscelles qui redonnent la lumière dans les yeuxet réparent les cœurs blessés. Il meurt lentementcelui qui ne... [Lire la suite]
Posté par helaine à 19:22 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,