Aujourd'hui est un jour à chats. Après un week end majoritairement ensoleillé, le lundi s'emmitoufle de gris et n'a pas l'air plus décidé que moi à se lever franchement. J'ai envie de me ménager une transition en admirant un (ou plusieurs, modération vivement déconseillée en l'occurence !) chat en majesté, en laissant son ronronnement me bercer, en caressant doucement sa fourrure soyeuse, en me perdant dans le mystère de son regard, et de faire ainsi ample provision de beauté, de grâce et de sérénité avant de replonger dans le quotidien. Pour vous y aider si vous êtes de semblable humeur, voici deux extraits d'une précieuse anthologie de textes sur ce sublime animal, dressée par Annie Duperey : Les chats mots, 2003, Ed. Ramsay

(avec en prime la citation qui a sans doute donné naissance au jeu de mots du titre :

"Les chats ont un petit côté chameau" Paul Chat- pardon, Chartrand)

 

-Oh la jolie fleur dans la vitrine !

- Oui, c’est un pavot blanc

- Je ne parle pas des petits pavots, je vous montre la fleur d’en bas, tachetée de clair et de sombre, veloutée, avec deux gouttes de rosée qui brillent, et de grandes étamines blanches pointues…tiens, je me trompais, ce n’est pas une fleur, c’est un chat.

- Non, non, vous aviez raison, poète : c’est une fleur

Colette Autres bêtes, Chats de Paris

 

C’était assise sur le lit devant la fenêtre qu’elle révélait le mieux sa splendeur. Ses deux pattes avant de couleur crème très légèrement rayée se tenaient bien droites l’une contre l’autre, posées sur leurs chaussons à reflets d’argent. Ses oreilles délicatement bordées de blanc éclatant se dressaient et frémissaient, à l’affût des sons, des sensations. Sa tête pivotait légèrement à chaque sensation nouvelle, en alerte. S a queue s’animait dans une autre dimension, comme pour appréhender des messages que ses organes eussent été impuissants à saisir. Elle se tenait ainsi, immobile, légère comme l’air, à regarder, écouter, sentir, percevoir, respirer, tout son être – fourrure, moustaches, oreilles – engagé dans une délicate vibration.

Si le poisson concrétise le mouvement de l’eau, lui donne forme, alors le chat est le diagramme subtil de l’air

Doris Lessing, Les Chats en particulier


Les subtiles et élégantes illustrations en noir et blanc dont la couverture ci-dessus vous donne une première idée sont de la sculptrice et artiste peintre Sonja Knap. Vous trouverez ses autres oeuvres sur le site : www.sonjaknapp.ch ; il est en allemand mais les titres des rubriques sont suffisamment explicites pour naviguer sans problème.

 

Je vous ronronne mes souhaits de bonne journée les plus félins.